Postulat n° 17 - Optimisation et développement de la place de jeux du Domino en collaboration avec l'association du quartier de Pérolles

Séance du Conseil général des 19 et 20 septembre 2016 (2016-2021) Point 17. DIVERS

Auteure et co-auteur(s): de MM. et Mme Valérie Rück (DC/vl), Blaise Fasel (DC/vl) et Raphaël Casazza (PLR), ainsi que de 43 cosignataires

Les auteurs du postulat demandent au Conseil communal d'étudier les possibilités d'optimisation et de développement de la place de jeux du Domino (art. 7113 RF de la commune de Fribourg) en collaboration avec l'association du quartier de Pérolles (pdf)

Déposé le 20 septembre 2016

Pistes de réflexion élaborées par l'association du quartier de Pérolles (ASQUPE) en guise de développement:

La Ville de Fribourg est en plein développement et, dans son sillage, le quartier de Pérolles.

L'école primaire du Botzet s'est agrandie, le collège Sainte-Croix va se développer et l'Université et les Hautes Ecoles évoluent également. Les habitants, jeunes et moins jeunes, sont de plus en plus nombreux et leurs besoins évoluent.

Le parc du Domino (art. 7113 RF de la commune de Fribourg, cf. plan annexé) ne répond plus entièrement aux attentes ni aux besoins de ses utilisateurs.

Soucieuse du bien-être de ses habitants, l'ASQUPE réfléchit au projet d'optimisation et au développement de la place de jeux. L'ASQUPE a fait une pétition qui a récolté plus de 300 signatures des habitants du quartier, démontrant ainsi leur intérêt et leur envie de faire évoluer l'aménagement du parc du Domino.

Lors de l'assemblée générale de l'ASQUPE en mars dernier, Madame la vice-Syndique Antoinette de Weck et Monsieur le Conseiller communal Laurent Dietrich ont salué l'optimisation et le développement de la place de jeux.

Place de jeux du Domino

Un espace de détente et de verdure, essentiel pour le développement des enfants de tous âges, offre une parenthèse ludique au cœur de la ville.

La place de jeux ainsi que le parc du Domino sont utilisés par une population diverse et variée, tous âges confondus, et de plus en plus nombreuse. Il est temps de faire évoluer la place de jeux qui devient trop exiguë et d'intégrer cette dernière dans une réflexion élargie englobant quelques possibilités envisageables.

Réflexion

Il faudrait rendre la partie aménagée du parc plus fluide et perméable. Il s'agit d'inviter les gens à profiter de ce coin de détente en y amenant une continuité harmonieuse. Les zones de haies le long du parc, côté place de jeux, n'invitent pas les gens à profiter du parc en y pénétrant.

En premier lieu, il s'agirait d'assainir la place de jeux existante en changeant le gravier du sol, de remettre le carré de sable en état et de planter quelques arbres, afin de multiplier les zones ombragées qui font cruellement défaut à ce jour.

À la place de l'aménagement existant de roseaux et de grosses pierres, il faudrait prévoir la création d'un jeu d'eau autour duquel les enfants pourraient s'amuser et se rafraîchir par temps chaud.

Fribourg, le 20 septembre 2016.