Postulat n° 37 - Système de suivi électronique indiquant l’arrivée des bus aux arrêt de la commune

S. Murith (DC/vl) et B. Fasel (DC/vl) + 11 cosig.

Etudier la faisabilité de la mise en place d’un système de suivi électronique indiquant l’arrivée des bus aux arrêt de la commune (pdf)

Déposé le 29/03/2017, retiré par les auteurs le 30/05/2017

S. Murith (DC/vl) et B. Fasel (DC/vl) + 11 cosig résument le postulat ci-après :

L’amélioration de la qualité et du réseau de transports publics, ainsi que l’accroissement de son efficacité, font partie du programme de législature de la Commune (pt. 3.3). Par ailleurs, la stratégie « mobilité » de l’Agglo repose notamment sur la mise en oeuvre d’une offre en transports publics performante1.

Conformément à ses compétences et à sa fonction régionale, l’Agglo se concentre sur la réorganisation de la gestion des accès au centre de l’agglomération et l’harmonisation des conditions cadres en matière de stationnement. Pour sa part, la Commune tend à concrétiser ces objectifs, sans pour autant indiquer de mesures concrètes et dans une optique plus d’interdiction que de multimodalité, là où un potentiel d’amélioration existe pourtant. Le présent postulat s’inscrit dans cette optique et force est de constater que ce qu’il propose ne figure pas parmi les mesures cataloguées par la Commune ou l’Agglo.

Pourtant l’abandon de la voiture individuelle au profit notamment des transports publics passe avant toute interdiction par l’assurance d’un service de qualité (ponctualité, rapport qualité-prix, cadence, …). La proposition va dans le sens d’une utilisation plus commode et incitative des transports publics en Ville de Fribourg, afin d’offrir une réelle alternative au déplacement motorisé individuel et aux nuisances qu’il engendre.

Malgré le nombre de cadences, combien de fois les utilisateurs des bus n’attendent-ils pas aux arrêts, faisant la queue devant des panneaux d’affichages d’un autre temps, pressés par un rendez-vous ou une correspondance à prendre, ne sachant finalement pas si leur bus va arriver ou est déjà parti ? Dans ces conditions, il est difficile de vendre sans réserve aux habitants les mérites des transports publics ! La mesure profitera également au tourisme (pédestre).

Ces indicateurs électroniques de l’arrivée des transports publics sont déjà monnaie courante dans les centres cantonaux suisses, desquels Fribourg souhaite faire partie. Par ailleurs, l’environnement technologique dans lequel nous vivons nous offre de nouveaux systèmes permettant de suivre l’avancé des bus de façon instantanée, notamment via smartphone. Il faut toutefois veiller à ce que l’avantage proposé puisse être acquis par tous les utilisateurs et corresponde aux situations décrites.

Si l’Agglo est responsable du réseau des transports publics de l’agglomération2, les communes mettent en oeuvre les mesures infrastructurelles, tout en se coordonnant avec l’Agglo sur les modalités d’application des principes d’exploitation et de valorisation des TP3. La Commune de Fribourg est donc compétente pour permettre à ses habitants d’utiliser l’offre en transports publics, qu’elle soit urbaine ou régionale, dans les meilleures conditions, mais elle en est aussi et surtout responsable.

2 Art. 44 al. 3 des statuts de l’Agglomération.

3 Projet d’agglomération de troisième génération

Fribourg, le 29 mars 2017

__________________________________

1 Projet d’agglomération de troisième génération, Plan directeur régional, Rapport stratégique, 2016, p. 33.
2 Art. 44 al. 3 des statuts de l’Agglomération.
3 Projet d’agglomération de troisième génération, Plan directeur régional, Rapport stratégique, 2016, p. 34.