Postulat n° 88 - Modification des articles 205, 206 et 207 du règlement relatif au Plan d'aménagement local et la protection des arbres

Déposé le 18.09.2018

C. Allenspach, M. Vonlanthen et S. Zurich (PS)  présentent le postulat ci-après:

Développement du postulat

En face du défi que posent les changements climatiques, le climat local avec une température élevée à certaines périodes de l'année et dans les zones densifiées (îlots de chaleur urbains) ainsi que les menaces qui planent sur la biodiversité, la protection efficace des arbres en ville de Fribourg est une priorité. Ils garantissent en effet une qualité de élevée de l'environnement. 

Aujourd'hui, les articles 205 et 206 du règlement relatif au Plan d'aménagement local règlent la protection des arbres dans les zones non soumises à la législation forestière: 

Article 205: Périmètre de protection des arbres

1A l'intérieur des périmètres de protection des arbres désignés sur le plan du site, tous les arbres isolés ou groupés, dont le diamètre du tronc est égal ou supérieur à 20 cm, mesuré à 1.00 m du sol, ainsi que les allées et haies vives, doivent être maintenus. 

Article 206: Arbres à protéger

Outre les arbres expressément soumis aux dispositions des articles 204 et 205, aucun arbre dont le diamètre du tronc est égal ou supérieur à 30 cm, mesuré à 1.00 m au-dessus du sol, ne peut être abattu sans une autorisation préalable du Conseil communal, ceci dans l'ensemble du territoire communal. 

L'article 207 règle les conditions d'abattage. 

Ces prescriptions du règlement sont insuffisantes voire obsolètes par rapport aux conditions climatiques qui règnent dans les quartiers de la Ville. L'abattage d'un nombre important d'arbres à la route de la Fonderie est un exemple parlant du problème posé par la coupe d'arbres alors que les conditions locales changent et la température monte. A notre avis, le Conseil communal devrait mieux protéger les arbres en renforçant les dispositions du règlement du PAL. Nous demandons d'étudier les modifications suivantes: 

  1. Aujourd'hui, la différence opérée par le règlement diffère entre des périmètres de protection et d'autres zones n'est plus soutenable. Les arbres devraient être protégés de la même manière dans toutes les zones pour garantir un climat local agréable. Les arbres devraient être protégés sur une même base dans toutes les zones de la ville.
  2. Les deux articles 205 et 206 ne prennent pas en compte la croissance et la durée de vie très différentes des arbres, ainsi que leur influence pour bien-être de la nature et la biodiversité en ville. Un saule peut atteindre les 20 ou 30 cm de diamètre en quelques années pendant qu'un chêne ou un hêtre ont besoin d'au moins 30 à 40 ans pour atteindre ce même diamètre. Il n'est donc pas compréhensible que le règlement communal ne fasse pas de différence entre les arbres d'une durée de croissance différente.
  3. L'article 207 b dit que "pour chaque arbre abattu, un arbre de remplacement de même valeur doit être planté". A notre avis, l'article devrait clairement préciser que l'arbre doit être remplacé sur le territoire de la ville et même dans la zone concernée.
  4. La présence d'arbres indigènes est particulièrement importante en ville, aussi bien sur les rives de la Sarine que dans les quartiers résidentiels et au centre-ville. La plantation de nouveaux arbres devrait prendre en compte l'utilité de l'espèce dans la zone concernée.

 Fribourg, le 18 septembre 2018