Proposition nº 6 - Décision quant à sa transmission

Planification efficace, transparente et actualisée des sites scolaires

no 6 de MM. Claude Schenker et Simon Murith (DC/vl) demandant la modification du règlement des écoles enfantines et primaires de la Ville de Fribourg pour une planification efficace, transparente et actualisée des sites scolaires

 

Le Conseil communal accepte la transmission de cette proposition. Le Service des écoles, en étroite collaboration avec celui de l’urbanisme et d’architecture, a déjà élaboré un tel Plan directeur des infrastructures scolaires. Il n’y a donc aucune raison de s’opposer à intégrer cette obligation dans le règlement scolaire. Ce règlement vous sera soumis au mois de mai, lors de la prochaine session du Conseil général.

de Weck Antoinette, Directrice des Ecoles

Beaucoup des crédits d’étude ou d’ouvrage que nous avons récemment acceptés concernent l’agrandissement de certaines écoles. Ces projets font suite à l’activation de la clause du besoin. Mais quand est-il aujourd’hui? Quand est-il des écoles du Schoenberg et de la Neuveville pour lesquelles le Conseil général a alloué des deniers publics? Quand est-il de l’éventuel rachat du CO de Pérolles qui nous a été annoncé? Nous n’en savons rien. Ni le Plan directeur scolaire de 2010, ni sa réactualisation de 2013 désormais dépassée, ne nous sont utiles. Il est non seulement urgent mais surtout nécessaire de rattraper notre retard et de faire un point de la situation à intervalles réguliers. Ce d’autant plus que le nombre d’enfants risque encore d'augmenter. Dans ce contexte, le groupe démocrate-chrétien s’engage pour que la commune offre un enseignement de qualité dans un cadre de travail approprié.

C’est dans ce sens que va la présente proposition: soumettre tous les deux ans au Conseil général un Plan actualisé des infrastructures scolaires.

Il en va de la qualité, du climat dans les écoles enfantines et primaires, des conditions de travail pour les enseignants, des conditions de scolarisation de nos enfants à une période essentielle de leur développement et de leur apprentissage, ainsi que d’autres éléments liés à l’aménagement du quartier de l’école (mobilité et sécurité). Au final, c’est un élément de l’attractivité de notre commune qui est en jeu.

Chers-ères collègues, donnons-nous les moyens de planifier les sites scolaires par l’action et non la réaction, dans la réflexion, plutôt que la précipitation. Avec cette proposition, le Conseil communal restera autonome pour sa planification scolaire, mais pourra le faire de façon efficace et transparente, avec la collaboration et l’adhésion du Conseil général. Un beau projet en tout cas pour préparer une nouvelle cheffe de Service au défi de la planification scolaire en Ville de Fribourg. Merci pour votre soutien.

Murith Simon (DC/vl)

Le groupe PS partage naturellement les préoccupations des initiants qui souhaitent un outil de planification régulier et réglementé, ceci afin d’harmoniser au mieux le développement des infrastructures scolaires à celui de la démographie. Ainsi, nous soutiendrons la transmission de la proposition n° 6 qui devra être intégrée dans le nouveau règlement soumis au Conseil général dans sa séance de mai.

Dans le développement de leur proposition, les initiants invoquent les nobles missions de formation de l’école, de même qu’ils attirent notre attention sur les décrochages et retards scolaires ainsi que sur les coûts sociaux associés. Si une planification des infrastructures scolaires peut être une condition nécessaire à une scolarisation réussie, elle n’est en aucun cas suffisante. Les leviers efficaces pour donner à l’école les moyens de remplir sa mission de démocratisation de la connaissance et d’éducation à une société libre se situent bien davantage au niveau des interactions élèves-enseignants (en investissant par exemple dans la formation continue des enseignant-e-s) et au niveau familial et social (en encourageant par exemple les mesures d’intégration préscolaire). De telles mesures ont naturellement un coût, mais elles fondent l’existence-même de notre société. Ces quelques considérations n’enlèvent naturellement rien à la pertinence de la proposition qui nous est soumise ce soir et nous nous réjouissions de constater, étant sur le point de discuter un nouveau règlement scolaire, que nous partageons avec le PDC une position favorable à une école offrant d’excellentes conditions cadres tant aux élèves qu’aux enseignant-e-s et que nous sommes prêts à y engager les moyens nécessaires.

Vonlanthen Marc (PS)

Je vais simplement répondre au groupe du PS. Je rebondis sur votre dernière phrase qui dit que vous voulez offrir de bonnes conditions aux enseignants. Je vous rappelle que vous avez confirmé les contrats à durée déterminée des professeurs, qui sont au nombre de 20, à l'Ecole des p’tits artistes. Il faudrait donc être cohérent. Si vous voulez donner de bons moyens aux professeurs, il faut justement leur donner des contrats à durée indéterminée pour qu’ils puissent aussi avoir un deuxième pilier. Nous venons de parler des retraites. S'ils n’ont pas de contrats à durée indéterminée, ils n'ont non plus pas droit au deuxième pilier. Aussi, on a affaire à des retraites exorbitantes pour certains et des retraites qui n’existent pas pour d’autres.

Rugo Claudio (PA)

M. C. Rugo, tout ce qui transparait de la remarque que vous venez de faire, ce n’est que votre aigreur habituelle et votre rancœur à l’encontre de griefs personnels ou de supposés griefs personnels. Je ne vais donc pas prendre la peine de me laisser entraîner sur le terrain de votre remarque.

Vonlanthen Marc (PS)

Vote

Le Conseil général décide, par 48 voix contre 1 et 4 abstentions, de transmettre au Conseil communal, pour étude, la proposition no 6 de MM. Claude Schenker et Simon Murith.

Ont voté en faveur de la transmission: 48 Aebischer David (PLR), Allenspach Christoph (PS), Altermatt Bernhard (DC-vl), Bourgarel Gilles (Verts), Cattaneo Anne-Elisabeth (DC-vl), Chopard Caroline (Verts), Collaud Oliver (Verts), de Reyff Charles (DC-vl), Dreyer Jean-Luc (DC-vl), Dupré Bernard (UDC), Eltschinger-Bassil Rana (PS), Fasel Blaise (DC-vl), Fessler Raphaël (DC-vl), Gapany Joël (DC-vl), Gex Jean-Noël (PLR), Gex Océane (PLR), Graden Lise-Marie (PS), Grandjean Alexandre (PS), Hayoz Jérôme (PS), Hemmer Benoît (DC-vl), Jungo Adeline (PS), Kilde Gisela (DC-vl), Kuhn Martin (PS), Liaudat Geneviève (PS), Maeder Alain (DC-vl), Marchioni Pierre (UDC), Mendez Monica (Verts), Menétrey Fabienne (Verts), Métrailler Jean-Jacques (MLI), Miche François (PS), Mosoba Immaculée (PS), Moussa Elias (PS), Murith Simon (DC-vl), Nguyen Thanh-Dung (CG-PCS), Odermatt Tina (PS), Page Maurice (CG-PCS), Perritaz Pierre-Alain (PS), Ragusa Francesco (Verts), ReyBaeriswyl Marie-Claire (CG-PCS), Rossi Carré Alexandra Maria (PS), Rugo Claudio (PA), Sabino Sandra (PS), Sacerdoti Alexandre (DC-vl), Vonlanthen Marc (PS), Vorlet Philippe (PS), Vuilleumier Julien (Verts), Wolhauser Jean-Pierre (PLR), Zurich Simon (PS)

A voté contre la transmission: 1 Krienbühl David (PLR)
Se sont abstenus: 4 Acklin Zimmermann Béatrice (PLR), Morel-Neuhaus Marie-Gertrude (PLR), Parpan Mario (CG-PCS), Schneuwly-
Aschwanden Eleonora (PLR)

N'ont pas voté: 3 Bourrier Hervé (PS), Khamel Seewer Naïma (PS), Roelli Claire (PS)

Thème