Postulat n° 74 - Situation de la sécurité dans le domaine de la mobilité 

J.-T. Vacher (Le Centre/PVL), Raphaël Fessler (Le Centre/PVL), J.-P. Wolhauser (PLR), V. Grady (PLR), J. Cattin Kuster (Vert·e·s), G. Collaud (CG-PCS), M.-C. Rey-Baeriswyl (CG-PCS), M. Giller-Zbinden (UDC) 

Développement du postulat

D'après le récent baromètre annuel de la sécurité routière du Bureau de prévention des accidents (BPA) rapporté dans La Liberté en ligne du 28 juin (Hausse du nombre de blessés graves sur les routes suisses en 2021)[1], le nombre de blessés graves a progressé et s'est monté à 3933 en 2021 sur les routes suisses. Ce sont principalement les personnes âgées de plus de 75 ans, les utilisateurs de trottinettes électriques et de vélos électriques lents qui figurent parmi les victimes. Le BPA note: "Si l'on ajoute à cela l'augmentation du nombre d'accidents graves de vélos électriques, il apparaît que la sécurité du trafic des deux-roues constitue un défi". Par ailleurs, il est à souligner que les accidents de la route restent l'une des premières causes de mortalité chez les enfants. 7 enfants sont tués chaque année dans un accident de la route (40% des accidents graves impliquant des enfants sur le chemin de l'école). Toujours en ce qui concerne la sécurité des enfants dans le trafic routier, la Suisse est l'un des derniers pays dans le classement européen[2].

Ce postulat demande au Conseil Communal comment celui-ci envisage de relever ce(s) défi(s). Nous demandons au Conseil communal:

Quelle est la situation en ville de Fribourg? Combien d'accidents dénombre-t-on en ville de Fribourg et quelles sont les catégories de personnes ou de véhicules (âge /type de véhicule / ...) principalement impliquées? Quelles sont les principales causes de ces accidents?

Peut-on identifier des zones à risque ? Quelles sont-elles ? Quelles mesures concrètes et/ou chiffrées sont mises en place afin de limiter les risques d'accidents dans ces régions à risque? (Contrôles, ralentisseurs physiques, meilleure prévention, amendes).

Des inquiétudes ou des plaintes ont-elles été transmises au Conseil communal quant à certaines zones? (rue de Lausanne, sentier du Nord, rond-point en bas Weck-Reynold, autres rues?) Combien en dénombre-t-on par année? Sont-elles généralement liées aux mêmes zones?

Des objectifs SMART (spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes et temporellement défini) sont-ils mis en place afin de garantir la sécurité des personnes en déplacement? Concernant le rapport au postulat n° 72, à quel point les 6 axes envisagés par le Conseil communal ont-ils avancé et les mesures prévues ont-elles été mises en place? Dans le cadre de sa stratégie de mobilité douce, quelle place est accordée à la sécurité des différents acteurs mobiles?

Une campagne de prévention active en collaboration avec d'autres organisations pourrait-elle être envisagée afin de réduire les accidents?

Si la politique de mobilité actuelle en ville de Fribourg cherche à augmenter les déplacements à vélo et à pied, la Ville doit également garantir une certaine sécurité aux différents acteurs mobiles de tout âge ainsi qu'à tous les modes de déplacement.

Fribourg, le 29 juin 2022

[1] https://www.laliberte.ch/news-agence/detail/hausse-du-nombre-de-blesses-graves-sur-les-routes-suisses-en-2021/651555?fbclid=lwAR3wjtsblciwChCM1CHwCoazaNzH8cRvE_3w1S020wUtHVn4Gx_II_oKozO, consulté le 28.06.22

[2] 2 https://www.bfu.ch/fr/dossiers/enfants-dans-le-trafic-routier, consulté en date du 28.06.22

Autres Postulate