Postulat n° 39 - Demande d’étudier la possibilité de revoir le mandat donné par Fribourg Tourisme à une entreprise privée quant à l’utilisation du train touristique afin de réduire ses émissions sonores et polluantes

A. Butty Revaz (Le Centre/PVL), B. Noll (Vert·e·s)

Développement du postulat

Ce postulat a pour but de demander au Conseil communal d'étudier la possibilité de revoir le mandat donné par Fribourg Tourisme à une entreprise privée quant à l'utilisation du train touristique, afin de réduire ses émissions sonores et polluantes pour les habitants de la ville.

Selon la réponse donnée en date du 2 novembre 2021 par le Conseiller communal Laurent Dietrich, en charge du dossier et représentant de la Ville auprès du comité Fribourg Tourisme et Région, le changement du train (diesel en électrique) ne pourrait intervenir qu'en 2032 pour que l'entreprise mandatée puisse amortir l'investissement consenti de plus de CHF 300'000.-.

Nous demandons d'étudier le changement de propulsion du train afin de le décarboner.

En respectant les lignes directrices émises dans le cadre de cette législature (2021-2026), et notamment la réduction de la pollution sous toute ses formes (programme de législature, page 11), il nous semble inconcevable de faire perdurer un tel moyen de locomotion au service du tourisme de la ville, qui se dit tourisme durable. Ce train impacte de manière trop polluante (sonore / particules diesel) la vie des habitants de Fribourg.

Notre focalisation sur ce sympathique train touristique peut sembler exagérée, mais nous pensons que le "Tchou-tchou" a un fort impact sur les visiteurs de notre ville et devrait donc s'intégrer dans les objectifs de durabilité choisis par Fribourg. De même, il serait souhaitable qu'à l'avenir, les partenaires et les mandataires de la Ville s'inscrivent également dans les visions et les objectifs de la législature.

Il va à l'encontre des efforts déployés dans une majorité des villes suisses pour améliorer la protection contre le brut et la qualité de l'air et semble presque anachronique dans notre ville où l'on constate de plus en plus des efforts de la Commune à acquérir des véhicules communaux dotés de modes de propulsion alternatifs.

D'autres villes de Suisse, notamment Neuchâtel ou Genève, ont fait le pas de décarboner leur train touristique et en ont fait leur promotion. Pourquoi pas Fribourg? En adaptant le cas échéant le concept: parcours, borne de recharge pour d'autres véhicules appartenant à la Ville, par exemple. Pour se profiler et rayonner, selon l'objectif 6 de cette législature, Fribourg pourrait en faire de même.

Fribourg, le 14 décembre 2021