Postulat n° 6 - Demande d’étudier la possibilité d’afficher son soutien à la journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la phobie des personnes intersexuées

S. Delaloye (PS), F. Delarze (PS), G.-N. Jelk (PS)

Développement du postulat

Le 17 mai a été choisi comme date symbolique pour la journée internationale contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie pour commémorer la décision de l'OMS le 17 mai 1990 de ne plus considérer l'homosexualité comme une maladie mentale.

Si, depuis février 2020, l’art. 261bis du CP, les appels à la haine et les actes discriminatoires basés sur l’orientation sexuelle sont sanctionnés, à l’image des discriminations fondées sur l’appartenance raciale, ethnique ou religieuse, les paroles et actes homophobes n’ont pas disparu.

Mettre en avant cette journée est une marque importante afin de rappeler que tant l’homophobie, la transphobie ou toute autre discrimination concernant l’orientation sexuelle sont à bannir de notre société. Nous en connaissons toutes et tous les abominables dérives, soit historiques, soit actuelles.

Une collectivité qui se donne les moyens de reconnaître toutes ses minorités, en leur prouvant leur totale intégration, renforce sa démocratie.

Il serait beau que Fribourg affiche son ouverture en faisant flotter, à l’instar d’autres villes de Suisse et d’ailleurs, un ou des drapeaux aux couleurs de l’arc-en-ciel, à l’occasion du 17 mai de chaque année.

Fribourg, le 31 mai 2021

Autres postulats