Question n° 42 - Lutte contre le harcèlement de rue

C. Revaz (Le Centre/PVL)

Question

En décembre 2020, deux étudiantes de la ville de Fribourg avaient pris l’initiative de sensibiliser au harcèlement de rue en dessinant à la craie des témoignages recueillis sur les réseaux sociaux. Elles avaient dû décliner leur identité à la police suite à un contrôle. A l’époque, le Conseil communal avait réagi dans les médias, notamment la RTS et avait déclaré "l’autorité publique est là pour faire respecter les valeurs communes que sont notamment la salubrité. Si tout le monde se met à dessiner sur le sol, cela risquerait de ne pas être une bonne manière de gérer en commun notre espace public".

Les 26 et 30 novembre derniers, les gérantes d'une boutique dédiée à la santé sexuelle, située à la rue de Lausanne, ont trouvé un appel au viol et des menaces de mort à l’encontre des femmes inscrits sur leur devanture.

Ma question est donc la suivante: est-ce que le Conseil communal a pris ou prévoit de prendre des mesures pour gérer notre espace public et faire respecter une valeur commune à la société qui est la sécurité des habitants, mais plus précisément des habitantes dans ces espaces publics?

Réponse du Conseil communal

Autres questions du conseil général