Question n° 78 - Participation de la Ville au développement du site de blueFACTORY un an après la recapitalisation de la société Bluefactory Fribourg-Freiburg SA

M. Vonlanthen (PS)

Question

En février 2021, le Conseil général de la Ville de Fribourg acceptait sans enthousiasme, presque résigné, avec de nombreux abstentions et refus et après une demande de renvoi la recapitalisation à hauteur de CHF 25 millions de Bluefactory SA. Le Président de la Commission de l'édilité déclarait dans son rapport: "En confiant cette partie du site à un développeur ou en lançant un concours en entreprise totale, la Ville, bien qu'actionnaire de Bluefactory, perd toute possibilité d'influencer en donnant une "carte blanche" à un tiers. Certes, la charte et le PAC sont des garde-fous mais ils ne sont pas suffisants pour garder une maîtrise des choses et ainsi assurer une cohérence à l'intérieur du site. Le site est sur le territoire de la Ville de Fribourg, celle-ci doit pouvoir mener sa politique du logement".

Le groupe PS, dans sa prise de parole, insistait sur la nécessité d'inclure la Direction de l'Edilité et l'Architecte de Ville dans les développements du site. Force est constater qu'un an plus tard, les prophéties de la Commission de l'édilité semblent se réaliser. Le groupe PS est plus inquiet que jamais pour l'avenir de ce site qu'il sent être en train d'échapper purement et simplement à la Ville.

Dans ce contexte, j'ai les questions suivantes pour le Conseil communal:

  1. Hormis le Conseil d'administration de BFFSA, à quels niveaux d'organisation et de décision la Ville est-elle encore impliquée dans le devenir du site de BlueFACTORY?
     
  2. Par la charte et le plan d'affectation cantonale, la proportion de logements est limitée à une valeur de 14%. La charte insiste sur le caractère innovant des logements, ce qui implique naturellement l'innovation sociale en matière d'habitation. Or, le fait que le développement du site soit vraisemblablement confié à une entreprise générale dont le fonctionnement relève plutôt de la réplication à l'identique de logements à haut rendement laisse craindre le pire en matière d'innovation. Comment sont envisagés ces logements actuellement? En quel type d'innovation vont-ils concrètement consister?
     
  3. Le rendement de ces logements retombera certainement dans la poche des investisseurs. Restent les DDP. Quelles seront approximativement les retombées financières pour la Ville qui a recapitalisé à moitié BFF SA et qui pour moitié également est propriétaire du terrain?

Autres questions du conseil général