Question n° 61 - Situation de l’offre hôtelière en ville de Fribourg 

D. Krienbühl (PLR)

Question

Tout d’abord, je tiens ici à déclarer mes liens d’intérêts. Je suis depuis janvier 2022 le secrétaire de l’association Fribourg Hôtels qui représente les hôteliers de la Ville de Fribourg et du Grand Fribourg. A Bulle, on ouvre des hôtels. Et à Fribourg, on fait plutôt l’inverse. En effet, Fribourg a perdu environ 200 chambres d'hôtel ces deux dernières années. La situation est alarmante pour le tourisme et les voyages d'affaires. Ceci pèse sur l'attractivité de notre ville et plus largement sur le canton.

  • Est-ce que le Conseil communal a défini une stratégie quant à cette problématique?
  • Est-ce que vous êtes conscients que des hôtels existants pourraient encore fermer?
  • Que faites-vous concrètement pour endiguer cette hémorragie?
  • Est-ce que des contacts ont été établis avec des groupes hôteliers internationaux pour les attirer à Fribourg?
  • Est-ce que des mises à disposition de terrain ont été envisagées?

J’ai entendu que le Conseil communal était en réflexion, mais il faut désormais agir et passer à la vitesse supérieure si nous souhaitons que Fribourg reste attractive touristiquement parlant.

Réponse du Conseil communal

Si un représentant du parti radical demande à la collectivité publique d'intervenir dans un marché privé, cela veut dire que la situation doit être très grave. Je dis cela sur le ton de la plaisanterie, mais effectivement, la situation est assez grave pour que le Conseil communal s'en préoccupe depuis un certain nombre de mois. Nous avons eu des signaux alertes notamment de la part de représentants de l'Université, mais aussi d'autres organisateurs de manifestations en ville de Fribourg ou dans le Grand Fribourg qui constatent qu'avec la disparition d'un nombre important de lits d'hôtellerie, les organisateurs de manifestations ne trouvent tout simplement plus suffisamment d'offres hôtelières pour héberger les personnes qui se rendent ici. A terme, on doit effectivement craindre que des manifestations aillent s'organiser ailleurs qu'à Fribourg pour ces raisons-là. Vous imaginez bien qu'une réponse simple et immédiate à cette problématique n'est pas sur la table puisqu'autrement, ça ferait longtemps que l'on aurait répondu à ce besoin. Il est clair aussi qu'une collectivité publique, notamment une municipalité n'a pas pour mission première de construire et d'exploiter un hôtel. Elle peut tout au plus être facilitatrice ou facilitateur pour la réalisation d'hôtel si elle considère que le problème est d'une telle gravité que ça porte préjudice à l'attractivité de la ville. Nous en sommes arrivés à ce stade, très clairement, nous sommes en réflexion notamment aussi au sein de l'Agglomération. Nous ne sommes pas les seuls à avoir constaté ce problème-là, nous l'avons aussi évoqué dans une récente rencontre avec le Conseil d'Etat, qui lui aussi est conscient de ce problème. En effet, ce n'est pas seulement un problème qui ne touche que la ville de Fribourg, mais aussi le Canton. Nous sommes actuellement en train de poursuivre ces réflexions, tant avec l'Agglomération qu'avec la Préfecture et nous espérons pouvoir trouver des pistes pour faciliter l'installation rapide d'un ou de plusieurs hôtels nouveaux. Encore une fois, sans les investisseurs et les exploitants privés de ce marché-là, rien ne pourra se faire. On doit aussi attendre de la part des exploitants et des acteurs du milieu hôtelier de considérer Fribourg comme suffisamment attractive pour pouvoir s'intéresser à cette ville et à son entourage. J'en ai terminé pour ce soir, mais on reviendra certainement sur ce sujet encore plusieurs fois.

Autres Fragen des Generalrats