Question n° 66 - Stratégie pour le développement des musées de la ville de Fribourg 

C. Sautaux (Le Centre/PVL), V. Kohler (Le Centre/PVL) 

Question

Le rachat de la parcelle 16223 RF, propriété de Viscom, par la commune de Fribourg coïncidera assurément avec la fin de l’existence du Musée Gutenberg à Fribourg. L’association des Amis du Musée Gutenberg a informé ses membres de la prochaine évacuation du fond du Musée dont elle est propriétaire. La recherche d’un nouveau site se fait de façon improvisée et dans l’urgence, une précipitation qui n’augure rien de concluant pour un projet qui mérite une réflexion de fond. Le comité de l’Association semble dépassé par cette information subite du 24 février 2022, de la reprise de l’immeuble par la Ville. Nous regrettons la disparition de ce musée. Force est de constater qu’il n’a malheureusement pas évolué alors que la nouvelle muséographie intègre une multitude d’offres d’animation et de médiations attractives pour les visiteurs. Il existe à Fribourg d’autres musées qui sont dispersés sur l’entier du territoire communal.

  • Ne serait-il pas nécessaire de tout mettre en oeuvre pour éviter qu’ils ne soient, eux aussi, voués à disparaître?
  • La Ville de Fribourg dispose-t -elle d’une stratégie muséale, comme d’autres villes qui ont développé notamment des pôles muséaux?
  • Quelle est la stratégie de collaboration et de communication entre la Ville et le Canton à ce sujet?
  • Le Conseil communal envisage-t-il d’étoffer et de développer l’offre avec des angles d’approche différenciés comme: patrimoine-conservation, attractivité touristique, thématique médiation?
  • Si la propriété des musées d’importance est affectée au Canton, la dynamique d’exploitation et l’attractivité des Musées dont les fonds sont généralement propriété d’associations à but non-lucratif, ne devrait-elle pas être encouragée et soutenue par la Ville?
  • Les musées font partie de l’offre touristique de chaque ville et de son attractivité culturelle et économique. Le Conseil communal ne devrait-il pas alors proposer des mesures d’encouragement au développement des musées et de pôles muséaux?

Réponse du Conseil communal

Je remercie Mme la Conseillère générale d'avoir posé cette question. Nous avons déjà légèrement abordé la question du cadre général hier soir. La première chose est de signifier qu'il est de la mission de l'Etat de s'occuper de la stratégie muséale et plus particulièrement aussi du patrimoine. Il faut noter toutefois que lors de la session du Grand Conseil de la semaine passée, une motion a été déposée pour une révision totale de la loi sur les affaires culturelles, de son règlement, ainsi que de l'ensemble de l'appareil législatif et réglementaire que l'Etat a à sa disposition.

Concernant votre remarque sur le musée dont nous avons parlé hier, le Conseil communal a appris cet après-midi qu'il y avait une solution prometteuse pour une partie des pièces qui sont présentées dans l'actuel Musée Gutenberg. C'est un espoir de notre côté pour que d'une certaine manière cette collection continue à vivre, mais pas dans notre cité.

Finalement, j'en viens à la thématique de la stratégie muséale. Aujourd'hui, évidemment, la Ville de Fribourg n'a pas de stratégie muséale en tant que telle, au même titre qu'elle n'a pas de compétences de curateur. Cela ne fait pas partie de ses attributions. Cependant, on a aujourd'hui déjà de belles collaborations et un dialogue avec certains acteurs culturels qui sont soit gérants, soit propriétaires du musée. C'est ainsi. Le Conseil communal est représenté dans le comité de fondation du Musée Jean Tinguely – Nikki de Saint Phalle et a le siège de vice-présidence. Nous versons un montant annuel pour soutenir ce musée. On a des contacts réguliers aussi avec le Musée de la marionnette que nous avons reçu dans les deux dernières années à de nombreuses reprises quant à leur futur. Nous avons un petit bijou qui est notre Galetas des pompiers que je vous recommande de visiter, si vous ne l'avez pas encore fait. C'est relativement impressionnant. D'ailleurs vous pouvez le visiter durant la Nuit des musées.

Pour terminer, nous contribuons aussi à l'initiative de la vie des musées, comme dans la plupart des villes, un montant modeste, certes, parce que cette compétence est déléguée à l'Agglomération.

On a aussi de part certains sujets des contacts avec le nouveau directeur du Musée d'art et d'histoire de Fribourg (MAHF). En ma qualité de Directeur de la Culture, je suis aussi président du Club Culture du Grand Conseil. Nous avons été reçu chez lui pour que les différents députés qui sont membres puissent aussi dialoguer avec cet acteur absolument incontournable de notre Canton.

Quant à l'étoffe de l'offre, il y a d'autres initiatives qui se développent, par exemple, la maquette 1606 de Martin Martini qui sera inaugurée prochainement, le 21 mai 2022 à 11.00 heures sur place pour celles et ceux qui veulent s'y rendre. Ce n'est pas tout à fait une offre muséale, mais quelque chose qui va dans ce sens. De même que, si nous parlons de patrimoine, de nature et de richesse de nos falaises, le Conseil communal a, par exemple, soutenu une initiative de bateau solaire qui est menée par Fribourg Tourisme et région. Ce bateau solaire devrait être mise à l'eau tout prochainement, avant l'été. Nous vous conseillons aussi de vivre les musées qu'offrent notre magnifique Sarine, nos falaises et notre nature.

Pour finir, nous restons convaincus en Ville de Fribourg, au Service de la culture mais aussi au Conseil communal, que l'art ne doit pas seulement être consommé dans des lieux de culture dans lesquels la population doit se rendre. Nous sommes persuadés que la culture doit s'approcher de la citoyenne et du citoyen. Pour cela, nous concevons aussi des expositions dans l'espace public. Cela a été très marquant pendant la phase de covid-19 avec, par exemple, l'initiative Coronarte que j'ai aussi abordée hier soir lors d'une réponse à une question. Les musées ne sont plus que des maisons, ce sont de nombreuses initiatives. J'ai aussi cité Openhouse, cette initiative qui permettra à la culture de reprendre et de s'approprier une maison avant sa démolition. Cela marquera ce bâtiment d'une empreinte culturel. Là aussi, il y a une sorte de musée temporaire. On n'est plus dans la notion usuelle du musée, mais vous aurez pu le constater, nous avons de nombreuses initiatives qui vont dans ce sens-là, même si, au final, ce n'est pas tout à fait notre mission.

Autres Fragen des Generalrats