Budget déficitaire, prestations maintenues

La pandémie et l'augmentation des charges liées ont pour conséquence un budget 2022 déficitaire pour la Ville de Fribourg, à hauteur de 3,1 millions de francs. L'ensemble des prestations de la commune seront toutefois maintenues et le soutien financier aux personnes les plus touchées par la crise sanitaire se poursuivra. Outre le budget, le programme de législature 2021-2026 sera présenté au Conseil général lors de la session de décembre.

Pour la seconde fois consécutive depuis 2014, le budget de la Ville de Fribourg, prochainement soumis à l'approbation du Conseil général, présente un résultat négatif. L'exercice 2022 affiche en effet un excédent de charges de 3,1 mio, soit le 1,2 % de charges qui totalisent 252,6 mio (déduction faite de 32,6 mio d'imputations internes). Ces prévisions constituent une détérioration d'environ 0,2 mio par rapport au budget précédent. Si la pandémie porte une part de responsabilité dans ce résultat, c'est surtout l'importante augmentation des charges liées qui l'explique. Cela étant, la Ville entend conserver l'ensemble des prestations offertes à la population.

Parmi les éléments marquants du budget 2022, on peut relever une hausse des revenus fiscaux (+ 4 mio), principalement en raison de l'augmentation des prévisions de l'impôt des personnes morales, qui ont su, pour une grande partie, s'adapter à la crise sanitaire. Concernant les personnes physiques, la diminution des revenus provenant de l'impôt à la source en raison d'un changement législatif (- 2,5 mio) est partiellement compensée par l'augmentation des entrées au niveau de l'impôt sur le revenu (+ 2,2 mio). Des départs de contribuables enregistrés en 2021 grèvent toutefois les prévisions à titre pérenne, à hauteur de plus de 2,6 mio par an.

Du côté des charges en augmentation, les charges de transfert ont un impact de + 5,1 mio, dont 3,1 mio sont liés à la péréquation financière intercommunale et 1,1 mio à l'Agglomération de Fribourg. En même temps, les revenus de transfert diminuent de 0,7 mio. Les charges de personnel croissent, elles, de 2,7 mio (2,4 mio en termes d'effectifs, dont 0,4 mio est ou sera refinancé ou activé sur des investissements votés par le Conseil général). Les biens, services et autres charges d'exploitation diminuent pour leur part de 0,6 mio, alors que la réévaluation du patrimoine administratif de la Ville a pour conséquence une baisse de 1,5 mio des amortissements concernés. En outre, divers prélèvements et attributions aux fonds et financements spéciaux ont été programmées.

Programme de législature sous le signe du développement durable
Autre thème qui sera traité par le Conseil général durant sa dernière séance de l'année: le programme de législature 2021-2026. Le Conseil communal a décidé de rendre la réalisation de cette feuille de route plus participative, en incluant notamment les cheffes et chefs de services dans la définition des six objectifs arrêtés. En outre, le Conseil communal a décidé de mettre un accent particulier sur les principes du développement durable, en faisant appel à une société externe experte du domaine pour l'accompagner dans la démarche.

À noter, enfin, que le montant de 1,5 mio prévu cette année pour financer des mesures d'aides liées à la situation pandémique (après les 3 mio consacrés aux mêmes fins en 2020, cf. communiqué de presse du 27 mai 2021) a été jusqu'à présent utilisé à hauteur de 0,9 mio. Le solde disponible sera attribué jusqu'à épuisement et après analyse, au cas par cas, à d'autres commerçants·es et artisans·nes locaux·les, acteurs·rices culturels·les, associations sportives et sociales ainsi qu'aux personnes les plus exposées financièrement.

Informations complémentaires sur www.ville-fribourg.ch/finances/budget