Postulat n° 106 - Demande d'étudier la possibilité d'instaurer des mesures d'encouragement pour réduire la production de déchets en ville de Fribourg

V. Abate (Verts), G. Bourgarel (Verts), C. Chopard (Verts), O. Collaud (Verts), M. Mendez (Verts), F. Menétrey (Verts), F. Ragusa (Verts), J. Vuilleumier (Verts)

Développement du postulat

La meilleure gestion des déchets commence avant la production de ces derniers. L'aspect environnemental est bien sûr primordial, mais l'aspect économique ne doit pas être oublié.

En effet, les détritus produits par la restauration rapide terminent, dans le meilleur des cas dans les poubelles publiques, lorsque ce n'est pas sur la chaussée et coûtent des sommes non négligeables à la Ville pour leur traitement.

Certains commerçants encouragent déjà l'utilisation de vaisselle ou contenants personnels, mais cette pratique est loin d'être généralisée et l'encouragement n'est pas toujours décisif et n'est que rarement valorisé.

Les postulants demandent à ce que la Ville mette en place des concepts de motivations douces, de la teneur du paternalisme libéral (nudge) et des encouragements, afin de changer les comportements au quotidien et ainsi réduire la production de déchets en ville.

Bien évidemment, les méthodes douces n'étant pas toujours suffisantes, les postulants demandent également à la Ville de définir les besoins en règlement plus contraignants si nécessaire afin de réduire substantiellement la distribution de produits à usage unique.

Afin d'illustrer la demande, voici quelques exemples concrets permettant la réalisation:

  1. Que les institutions publiques (administration, écoles, infrastructures sportives et culturelles, accueils, etc.) de la ville ne proposent plus de boissons en bouteille en plastique, mais qu'une solution produisant moins de déchets (distributeurs d'eau, bouteilles et gobelets réutilisables, etc.) soit mise en place, afin de servir de modèle.
  2. Que les institutions publiques (administration, écoles, infrastructures sportives et culturelles, accueils, etc.) de la ville ne proposent pas de vaisselle jetable.
  3. Que la Ville mette en place, avec l'aide des restaurateurs concernés, une vaisselle réutilisable dans toutes les enseignes de la ville (à l'instar de la ville de Freiburg en Breisgau qui a créé des gobelets à café à usages multiples https://freiburgcup.de ou de la ville de Luxembourg qui promeut l'écobox pour les repas à emporter https://ecobox.lu/fr/).
  4. Que les restaurants, shops, fast-foods, cafés et autre fournisseurs de café/thé ou autres boissons similaires doivent fournir un concept de recyclage des gobelets et autre vaisselle à usage unique. (En effet, toute fête utilisant l'espace public doit mettre en place un concept de vaisselle réutilisable et sous prétexte que les cafés précités commercent dans l'espace privé, ils ne sont pas soumis à un contrôle strict de la production de déchets. Cependant, par essence, un met ou une boisson à l'emporter n'est plus consommé dans l'espace privé des commerçants et la probabilité qu'il se retrouve dans l'espace public est élevée).
  5. Qu'une campagne d'information auprès des commerçants et restaurateurs sur les emballages et objets à usage unique et leur impact sur l'environnement soit effectuée.
  6. Que les restaurants, shops, fast-foods, cafés de la ville ne puissent pas servir de boissons ou de mets à consommer sur place dans des contenants jetables.
  7. Que la distribution de sachets plastiques à usage unique, à titre gratuit, soit strictement interdite dans tous les commerces de la ville.

Fribourg, le 9 avril 2019