Postulat n° 141 - Demande d’étudier la possibilité d’introduire un article nouveau en faveur de la préservation des surfaces naturelles privées dans le règlement communal d’urbanisme

C. Allenspach (PS)

Développement du postulat 

Dans les PAL des communes et les plans directeurs du canton et des régions, la densification du milieu bâti est liée à la préservation, voire l’augmentation de la qualité de vie. Dans la situation actuelle, cet objectif n’est que rarement appliqué. Dans le canton de Fribourg, il existe par exemple la pratique autorisée du remplacement d’une villa par deux bâtiments avec chacun trois appartements. Les places de stationnement sont réalisées soit dans la surface extérieure restante soit dans un parking souterrain qui occupe une grande partie, voire l’ensemble, de la parcelle. Les espaces extérieurs sont engazonnés parce que la dalle du parking empêche la plantation d’arbres. L’environnement naturel des bâtiments est pratiquement sans valeur.  

Le postulat demande d’étudier la prescription de la préservation des surfaces naturelles dans le règlement communal d’urbanisme. Ceci veut dire que le stationnement à la surface doit être restreint à un strict minimum et que les parkings souterrains devraient en principe ne pas dépasser les limites des bâtiments.  

Fribourg, le 26 mai 2020