Postulat n° 146 - Demande d’étudier la possibilité d’assurer un financement durable des infrastructures culturelles

Lionel Walter (PS), Simon Zurich (PS)

Développement du postulat 

Coriolis Infrastructures est fiancée à 2/3 par les communes membres au pro rata de leur nombre d'habitants et à 1/3 par le casino. Son budget 2020 s'élève à 3,42 millions, dont 1,42 millions proviennent du casino. Après l'interdiction de fumer, la loi sur les jeux d'argent autorisant les tournois de poker hors maisons de jeux, ou encore l'ouverture du casino de Neuchâtel, les restrictions sanitaires liées à la pandémie de covid-19 ont probablement engendré une nouvelle baisse des recettes du casino de Fribourg, et donc un impact négatif sur le financement de Coriolis Infrastructures. Et pour le casino, comme pour bon nombre d'entreprises, la reprise économique est incertaine.  

Cette situation représente donc un risque élevé pour les institutions culturelles fribourgeoises financées par Coriolis. En effet, en temps normal, la majeure partie du budget de Coriolis est alloué au fonctionnement d'Equilibre-Nuithonie et le solde aux dépendes d'infrastructures des autres acteurs culturels, comme Fri-Son, les Osses, le Nouveau Monde, la Spirale le NOF, le Belluard, etc.  

Dès lors, il apparaît que le système actuel et sa forte dépendance aux recettes d'un établissement de jeux d'argent n'est pas durable. 

Au vu de ce qui précède, nous demandons au Conseil communal d'intervenir auprès du Comité de Coriolis Infrastructures afin d'en modifier les statuts dans l'objectif: 

  1. de mettre en place un système de financement des infrastructures culturelles durable et non basé sur des revenus soumis à des risques conjoncturels importants, en l'occurrence les revenus d'une maison de jeux, par une augmentation de la participation par habitants;
  2. de permettre à l'ensemble des institutions culturelles de bénéficier d'un financement adéquat et garanti de leurs infrastructures.  

Fribourg, le 26 mai 2020