Postulat n° 72 - Rapport final du Conseil communal

Demande d'une étude afin d'évaluer quels sont les moyens indispensables pour établir une politique de la mobilité douce qui garantit la sécurité et le confort nécessaires

 

Réponse du Conseil communal

Diagnostic de la situation actuelle

Le réseau cyclable de la Ville de Fribourg est en constante augmentation, année après année. Même s’il est difficile sur une courte période de mesurer ces changements, une analyse sur le long terme permet de le démontrer clairement, avec une accélération significative ces dernières années (doublement des longueurs de bandes cyclables entre 2010 et 2018).

  • Réseau cyclables 2002: 9'400 m, dont 7'000 m de bandes cyclables, 770 m de pistes cyclables et 1'700 m de voies bus partagées.
  • Réseau cyclables 2010: 12'430 m, dont 7'900 m de bandes cyclables, 530 m. de pistes cyclables et 4'000 m de voies bus partagées.
  • Réseau cyclables 2018: 21'600 m, dont 14'500 m de bandes cyclables, 1'900 m de pistes cyclables mixtes (ex: pont Poya, sentier du Nord, etc), 700 m de pistes cyclables, 4'100 m de voies bus partagées et 400 m de zones de conflits (bandes cyclables rouges).

L’analyse des statistiques d’accidents concernant les piétons et les cyclistes ne démontre pas non plus d’évolution négative. Sur les 10 dernières années, les accidents sont stables, malgré une augmentation du nombre de cyclistes en ville.

Il est toutefois vrai que les cyclistes (et les piétons) sont majoritairement insatisfaits de leurs conditions de déplacement en ville. Cette situation a été mise en évidence dans le sondage réalisé en 2018-2019 par l’Union des Villes Suisses, qui a été publié au mois de mars 2019. Plusieurs villes ont fait l’objet d’une enquête, dont Fribourg, avec dans notre cas plus d’un millier de réponses récoltées (sur 5'000 enquêtes envoyées). Le résultat pour Fribourg montre que le vélo est le moyen de transport privilégié par plus de 10% des habitants de la ville (contre 20% pour la voiture, 30 % pour les transports publics et 40% pour la marche), mais les usagers sont souvent mécontents des conditions de circulation dans le trafic. L’enquête "Ville Cyclable", réalisée tous les 4 ans par PRO-VELO, met également en avant le manque d’infrastructures cyclables en ville. En 2010, la Ville de Fribourg avait terminé en dernière position (dans la catégorie des villes moyennes), en 2014 avant-dernière du classement et dans l’édition 2018, Fribourg était revenue en dernière position. La Ville souffre donc d’un déficit en matière cyclable depuis plusieurs décennies. Enfin, une étude publiée par les presses universitaires (2019) sur la pratique utilitaire du vélo en Suisse évalue (entre autre) la "prise en compte suffisante du vélo par les pouvoirs publics" selon les cantons et les villes, pour laquelle Fribourg est en dernière position (Canton et Ville).

Stratégie

Le Service de la mobilité a mis en place une stratégie pour développer la mobilité douce, en 6 axes.

  • Des outils de planification adéquats. Ces outils sont maintenant disponibles, avec le PA2 / PA3, le nouveau PAL et le Plan Directeur Cantonal révisé.
  • L’aménagement de grands projets de requalification de l’espace public. Ce sont essentiellement les projets du Bourg (mis à l’enquête en 2017), des Grand-Places (mis à l’enquête 2018), de la Gare et du carrefour Richemond (en examen préalable depuis avril 2019). Ces projets amélioreront significativement les conditions de déplacement des cycles et des piétons, mais leur mise en œuvre prend du temps, notamment à cause des procédures.
  • La construction d’un réseau cyclable structurant. La voie verte est en court d’étude (mise à l’enquête prévue en 2020) et le Service de la mobilité pré-étudie actuellement la TransAgglo au centre-ville, en collaboration avec l’Agglo et le Canton.
  • L’amélioration globale du réseau cyclable/piéton. C’est essentiellement l’aménagement de bandes cyclables, de trottoirs traversant, des mises en zone 30 km/h ou zone de rencontre ou encore des éléments de modération de trafic.
  • Une augmentation quantitative et qualitative du stationnement vélo. De nouvelles places sont régulièrement aménagées, comme par exemple un couvert à vélo à la halte RER Fribourg/Freiburg POYA en 2018. De nombreux arceaux anti-vol / anti-chute sont également posés partout en ville.
  • Une promotion et des services efficaces. Ce sont le soutien au projet Cabamobil, l’installation d’un réseau de vélos cargos en libre-service (2018), la collaboration avec PubliBike pour doubler le réseau de vélos en libre-service (prévu pour 2019), le soutien à la bourse aux vélos, des actions ponctuelles de promotions de mobilité douce, le soutien à PEDIBUS, etc.

Mesures prévues en 2019

Le Service de la mobilité a planifié les réalisations suivantes pour l’année 2019. Chaque mesure fait l’objet d’une fiche, dont un exemplaire se trouve en annexe pour information.

Intitulé

Explication

Type d’intervention

Marquage avenue de Tivoli

Bandes cyclables sur l’av. de Tivoli

Marquage

Déplacement de deux îlots

Marquage avenue de l’Europe

Bandes cyclables sur l’av. de l’Europe

Marquage

Suppression 3 places de parc (pp)

Marquage rue Louis-d’Affry

Bandes cyclables sur la rte Louis-d’Affry

Marquage

Déplacement d’un îlot

Marquage avenue du Midi

Bandes cyclables sur l’av. du Midi

Marquage

Suppression 4 pp

Places vélos François-Guillimann

Suppression d’une place voiture et aménagement de places pour vélos

Marquage

Arceaux vélos

Suppression 1 pp

Places vélos Pérolles 46

Suppression d’une place voiture et aménagement de places pour vélos

Marquage

Arceaux vélos

Suppression 1 pp

Places vélos Pérolles 66

Suppression d’une place voiture et aménagement de places pour vélos

Marquage

Arceaux vélos

Suppression 1 pp

Places vélos Pérolles 77

Suppression d’une place voiture et aménagement de places pour vélos

Marquage

Arceaux vélos

Suppression pp

Station à outils pour vélos

Installation d’une station d’outillage pour vélos à la gare

Station d’outillage

Couverts à vélos au Criblet

Nouveau couvert à vélo à la rue du Criblet

Marquage

Installation couvert

Suppression pp

Pompe à vélo

Installation d’une pompe à vélo aux Grand-Places

Pompe à vélo

Marquage route Wilhelm-Kaiser

Nouvelle configuration de la voirie sur la route Wilhelm-Kaiser (avec bandes cyclables)

Marquage, bande médiane colorée

Marquage route des Arsenaux

Nouvelle configuration de la voirie sur la route des Arsenaux (avec bandes cyclables)

Marquage, bande médiane colorée

Marquage route de la Glâne

Bandes cyclables sur la rte de la Glâne, section carrefour Beaumont <-> Cardinal

Marquage

Réaménagement avenue Jean-Gambach

Nouvelle configuration de la voirie après remise en état CAD sur av. Jean-Gambach (avec bandes cyclables)

Marquage

Suppression pp

Bacs végétalisés

Réaménagement avenue du Moléson

 

Nouvelle configuration de la voirie après remise en état CAD sur av. du Moléson (avec bandes cyclables)

Marquage

Suppression pp

Bacs végétalisés

Zone 30 Cliniques

Aménagement d’une zone 30 km/h dans le secteur Cliniques – St-Nicolas-de-Flüe – Albert-Gockel.

Marquage

Suppression pp

Bacs végétalisés

Trottoir traversant

Génie-civil

Nouvelles stations PubliBike

Installation 10x nouvelles stations, en collaboration avec PubliBike

Marquage

Suppression pp

Places vélos rue Nicolas-de-Praroman

Suppression d’une place voiture et aménagement de places pour vélos

Marquage

Arceaux vélos

L’axe "avenue du Midi – rue Louis-d’Affry – avenue de Tivoli – avenue de l’Europe" est celui qui présente à court terme le plus d’opportunités d’interventions. Les mesures décrites plus haut permettront d’assurer une continuité cyclable sur tout le côté ouest de la gare.

Le calendrier de réalisation de ces mesures dépend de différents facteurs, comme de l’avancement des chantiers (génie-civil), de la météo qui conditionne les travaux des peintres qui réalisent les marquages ou encore des procédures (oppositions). Cette liste de mesures pourrait ainsi être complétée ou au contraire raccourcie en fonction des avancements réalisés en cours d’année.

Mise en œuvre

La mise en œuvre de ces mesures demande un effort important du Service de la mobilité, qui doit gérer l’ensemble des processus en plus des tâches courantes comme le traitement des permis de construire, la gestion des chantiers, les comptages, la gestion des feux, du marquage et de la signalisation, la participation à la planification des projets urbains, la mise aux normes LHand des quais de bus, etc. La complexification des procédures rend les tâches de plus en plus longues et un simple projet de zone 30 km/h prend aujourd’hui plusieurs années entre l’idée et la réalisation sur le terrain.

L’engagement d’une nouvelle ressource dans le Service depuis février 2019 va permettre une accélération des réalisations dès cette année. Il est donc probable que le nombre de mesures réalisées chaque année augmente à l’avenir, avec également une augmentation des coûts liés à ces mesures. Le montant annuel de 100'000 CHF inscrit dans le plan financier pour les mesures de modération du trafic et la sécurité des cyclistes et des piétons risque ainsi à l’avenir de ne plus suffire pour couvrir le rythme des réalisations.

Conclusions

Le Conseil communal a d’ores et déjà entrepris des mesures pour établir une stratégie claire en matière d’amélioration des conditions de déplacement des cycles et des piétons. Un nombre important de mesures est en cours de réalisation et le Service de la mobilité peut maintenant compter sur une ressource supplémentaire pour suivre le rythme souhaité. Les montants à disposition actuellement risquent toutefois de ne plus suffire pour les prochaines années.

Le postulat no 72 est ainsi liquidé.