Proposition n° 19 - Demande une révision générale du règlement sur le parcage prolongé dans les zones à stationnement réglementé

O. Collaud (Verts), M. Page (CG-PCS) et M. Vonlanthen (PS)

Développement de la proposition

La gestion cohérente de l’espace public dans l’intérêt de tous est un des grands défis actuels de toutes les villes, et la problématique est complexe, plus spécialement lorsque cette question se mêle à celle de la mobilité. En ville de Fribourg, différents besoins parfois antagonistes se font sentir de manière de plus en plus pressante: davantage de pistes cyclables, plus de places pour les TP, un trafic congestionné, une offre de stationnement qui ne donne satisfaction à personne etc…A ce dernier sujet en particulier, de nombreuses questions ont été posées au Conseil communal et de nombreux postulats ont été déposés durant cette législature. Par exemple:

  • Postulat n°117 – Demande d’étudier la possibilité d’augmenter les places de stationnement pour les deux-roues motorisés sur le territoire de la commune (J.-F. Python (PDC-PVL)).
  • Postulat n° 103 - Demande d’une mise à disposition des vignettes de stationnement prolongé pour tous les exposants des marchés hebdomadaires (V. Abate (Verts), A. Sacerdoti (PDC/PVL)).
  • Postulat n° 28 – Demande d’étudier la possibilité de créer un espace de stationnement à la route de la Pisciculture (D. Gander (UDC) et P. Marchioni (UDC)).
  • Postulat n° 18 – Demande d’étudier un système de signalisation des places de parc libres sur les parkings publics gérés par la Commune (J.-P. Wolhauser (PLR) et V. Jacquat (PLR)).

Ces différentes interventions et leurs réponses montrent à l’évidence que les bases réglementaires actuelles ne permettent plus d’appréhender la situation de manière satisfaisante, ni d’entrevoir une solution viable pour l’avenir. Parmi ces bases réglementaires, le règlement sur le parcage prolongé dans les zones à stationnement réglementé – qui date de 1989 (avec révision partielle en 1995), une époque où les enjeux et les attentes en matière de mobilité n’étaient pas les mêmes qu’aujourd’hui – joue un rôle central. Le nombre d’autorisations octroyées ne cesse de croître et dans certaines zones, il y a bientôt autant de vignettes demandées que de place à disposition. Nous arrivons aux limites du système conçu il y a plus de trente ans. Une révision s’impose par conséquent.

La présente proposition demande donc au Conseil communal de préparer une révision générale du règlement en question. Les auteurs de la proposition suggèrent au Conseil communal de donner une certaine ampleur à cette révision, notamment en proposant une phase de consultation et la création d’une commission spéciale pour aboutir à un projet réunissant la plus grande adhésion.

Fribourg, le 18 février 2020

Autres propositions