Affaires bourgeoisiales

Le Service des affaires bourgeoisiales a pour mission d'administrer les différentes institutions qui composent la Bourgeoisie.

Contrairement à d’autres bourgeoisies de Suisse, le Service des affaires bourgeoisiales constitue un dicastère de la commune politique. Bien qu’ayant une administration indépendante, il a à sa tête un Conseiller communal, président des Commissions bourgeoisiales.

Le Conseil communal approuve les budgets et les comptes, ainsi que tous les objets qui sont présentés à l’Assemblée bourgeoisiale, organe suprême de la Bourgeoisie. Comme le prévoit la Loi sur les communes, l’Assemblée bourgeoisiale est présidée par le Syndic de la Ville de Fribourg.

Le Service gère en outre les demandes de bourses d'études de la Caisse des Scolarques et de la Fondation J-C Moosbrugger, la location du chalet Chnewis (Préalpes fribourgeoises) et la location de chambres pour étudiants.

Ville de Fribourg
Service des affaires bourgeoisiales de la Ville de Fribourg
Rue des Alpes 10
1700 Fribourg
026 351 78 04

Institutions bourgeoisiales

Le Service des affaires bourgeoisiales administre les institutions suivantes:

La Fondation de l’Hôpital des Bourgeois

Elle englobe la Résidence bourgeoisiale Les Bonnesfontaines, un domaine agricole, des bâtiments locatifs, des alpages, des forêts et des vignes. Quant au site de l’ancien Hôpital des Bourgeois, il abrite une partie de l’administration communale, la Bibliothèque de la Ville et la Deutsche Bibliothek.

Les Fonds Pies

Ils sont constitués notamment de la chapelle de Bourguillon, de son cimetière et de sa cure, ainsi que de deux domaines agricoles.

Le patrimoine de la Régie des Copropriétés

Il se compose de plusieurs domaines agricoles, de forêts, de bâtiments locatifs, de terrains et de quelque trois cents parcelles de jardins familiaux.

La Fondation de l’Orphelinat bourgeoisial

Elle a longtemps géré le Foyer des Bonnesfontaines et compte également un domaine agricole, plusieurs bâtiments locatifs, des alpages et des forêts.

La Caisse des Scholarques

Instituée en 1575, elle représente une des plus vieilles institutions de bourses d’études de notre pays.

La Fondation C.-J. Moosbrugger

Elle alloue des subsides à des jeunes gens pour un séjour en Angleterre, afin de leur permettre d’y étudier la langue de Shakespeare et les méthodes commerciales de ce pays.

Domaines de montagne et de plaine
Les domaines de montagne

Dans la vallée du Muscheren, deux exploitations alpestres destinées à l’estivage et six chalets situés à différentes altitudes sont à disposition des exploitants. À la fromagerie d’alpage du Gantrischli, vous pourrez acheter ou déguster de délicieuses productions réalisées sur place, de juin à septembre.

Dans la vallée du lac Noir, la Bourgeoisie met à disposition deux exploitations alpestres, deux domaines de montagne exploités à l’année et deux chalets sans vocation agricole, utilisés comme résidence secondaire. La buvette du chalet de la Bourlaya, situé dans un cadre exceptionnel, vous permettra de vous désaltérer durant votre visite dans la région.  

Accès aux chalets d'alpage du Gantrischli et de la Bourlaya

Place pour camps scouts

Chalet d’alpage du Gantrischli
M. Karl Müller
1716 Schwarzsee
026 412 10 01 
026 419 04 10 (Planfayon)
079 423 38 19 (M. Karl Müller)

Chalet d'alpage de la Bourlaya
Famille Gottfried Burri
Alp Burlaya
1716 Schwarzsee
079 531 65 03
www.facebook.com/Bourlaya

Image

Fromagerie du Gantrischli

Image

Chalet-buvette de la Bourlaya

Les domaines de plaine

La Bourgeoisie possède également huit domaines agricoles situés en plaine, dont deux en ville de Fribourg. Ils ont été achetés ou ont fait l’objet de donations, pour la plupart d’entre eux, dans le courant du XXe siècle.

  • Domaine de Bertigny, Villars-sur-Glâne              36 ha                    
  • Domaine des Muëses, Posieux                           57 ha                    
  • Domaine des Rittes, Pierrafortscha                     8,6 ha                  
  • Domaine du Windig, Fribourg                              7,8 ha                   
  • Domaine de Menziswil, Düdingen/Guin               42,2 ha                
  • Domaine de Friesenheit, Bösingen                      60 ha                    
  • Domaine de Schmitten, Schmitten                       24,9 ha                
  • Domaine de Villars-les-Joncs, Fribourg                23,7 ha       
Forêts

Le domaine forestier de la Bourgeoisie s'étend sur une vingtaine de communes, dans les districts de la Sarine et de la Singine, pour une superficie totale de quelque 780 hectares.

Reconnu comme «unité de gestion» par le Service cantonal des forêts et de la faune, le patrimoine forestier bourgeoisial se compose de 52% d’essences résineuses et de 48% d’essences feuillues. Les plans d'aménagement autorisent une coupe d'environ 6400 m3 par année.

Le Centre forestier de La Corbaz (commune de La Sonnaz) abrite toute l'infrastructure et l’équipement nécessaires à l’entretien des forêts, mais pas seulement. Le personnel qualifié est souvent appelé à assurer la maintenance des propriétés des fondations et institutions bourgeoisiales; un travail varié qui va de l’entretien du cimetière de Bourguillon à la construction de chemins alpestres, en passant par l’installation d’adductions d’eau dans les Préalpes.

En collaboration avec divers Services communaux, l’équipe forestière de la Bourgeoisie est particulièrement impliquée en cas de catastrophes naturelles (tempête «Lothar» de 1999, inondations de 2007, éboulements dans la vallée du Gottéron, etc.). Les reconstitutions sylvicoles, la remise en état de chemins, clôtures et lieux de détente, l’amélioration des drainages et passages de routes ou encore les travaux d’abattage, de gestion d’éboulements et de sécurisation de zones font partie de ses nombreuses interventions.

À la Corbaz, un parcours botanique, utilisé comme outil didactique par les entreprises forestières du canton, y rassemble huitante espèces indigènes.

Centre forestier
Ch. du Bois de la Corbaz 6
1782 La Corbaz
026 475 50 19
079 206 56 20

Image

Forstzentrum La Corbaz

Propriétés de la Bourgeoisie

La Bourgeoisie est propriétaire de plusieurs immeubles et bâtiments. En plus de ceux illustrés ci-dessous, on peut encore mentionner:

Chapelle de Bourguillon

Image

Cure de Bourguillon

Image

Route de Bourguillon 13, 5,5-Zimmerwohnhaus

Maison bourgeoisiale

Image
Rue des Alpes 8
4 appartements de 2 pièces
2 appartements de 3 pièces
Rue des Alpes 10
2 appartements de 2 pièces
4 appartements de 3 pièces
Rue des Alpes 14
Cave
Dépôt de vente des vins
1 appartement de 2 pièces
3 appartements de 4 pièces
1 logement-atelier (logement de 92 m2 et atelier de 98 m2)

Rue Saint-Pierre Canisius 13

Image

6-Zimmerwohnhaus

Rue de la Samaritaine

Image

Rue de la Samaritaine 9

Rue de la Samaritaine 9
2 appartements de 1,5 pièce
2 appartements de 2,5 pièces
2 appartements de 3,5 pièces
1 appartement de 5,5 pièces
Rue de la Samaritaine 38
1 appartement de 2 pièces
1 appartement de 2,5 pièces
2 appartements de 3 pièces
1 appartement de 3,5 pièces

Rue du Pont-Muré

Image
Pont-Muré 14
1 local commercial
1 studio 1 pièce
3 appartements de 2 pièces
Pont-Muré 16
Restaurant du Gothard
2 appartements de 3,5 pièces
1 appartement de 5,5 pièces
Pont-Muré 18
1 appartement de 2,5 pièces
1 appartement de 3,5 pièces
1 appartement de 4,5 pièces
Commissions

La Bourgeoisie est composée de quatre commissions :

  • Le Conseil bourgeoisial 
  • Le Conseil des Bonnesfontaines 
  • La Commission vérificatrice des comptes
  • La Chambre des Scholarques     
Histoire

La Bourgeoisie de Fribourg est aussi ancienne que la fondation de la cité, en 1157. A cette époque, le duc Berthold IV de Zaehringen accorde un certain nombre de droits à ses habitants, franchises qui seront confirmées par la Handfeste de 1249. Le statut de bourgeois est alors lié à la capacité de défendre l’enceinte fortifiée (service militaire et de garde), ainsi qu’à la possession d’une propriété. En échange, le titulaire du sésame participe à la jouissance des biens bourgeoisiaux (prés, forêts, champs, etc.), bénéficie des bons soins du Grand Hôpital et peut avoir recours à l’assistance en cas de nécessité.

Avant la Révolution helvétique de 1798, la Bourgeoisie se confond avec les institutions de la cité, elles-mêmes enchevêtrées dans celles du canton de Fribourg – qui est une Ville-Etat. En 1799, la République helvétique crée la Commune municipale et distingue les biens communaux gérés par la Municipalité proprement dite (commune politique) des biens bourgeoisiaux confiés à la Régie des Copropriétaires (l’ancienne Bourgeoisie). Lors de la séparation des biens de la Ville et de l'Etat en 1803 (Acte de Médiation de Napoléon Bonaparte), les Bourgeois gardent le contrôle administratif des différentes institutions bourgeoisiales.