102.2

Directive relative à la prévention et à la gestion des conflits et au harcèlement

du 29.08.2017, en vigueur depuis le 29.08.2017

Préambule

L'article 2 de l’Ordonnance 3 relative à la loi sur le travail (OLT 3) dispose que "l'employeur est tenu de prendre toutes les mesures nécessaires afin d'assurer et d'améliorer la protection de la santé et de garantir la santé physique et psychique des travailleurs". Dans son commentaire relatif à l'OLT 3, le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), autorité fédérale en charge de l'application de la loi fédérale sur le travail, impose à tout em­ployeur, sans distinction, notamment en fonction du nombre d'em­ployés, la mise en place d'une directive interne sur la prévention des risques psy­chosociaux.

Par souci de simplification, c’est le genre masculin qui est utilisé dans le libellé des articles, mais il va de soi que les deux sexes sont concernés.

N’entrent pas dans cette directive toute situation liée à la vie privée de l’employé. 

Art. 1 But de la directive

La Ville de Fribourg reconnait, en tant qu’employeur

  • que conformément à la loi sur le travail et aux directives du SECO, elle a l’obligation légale de protéger la santé physique et psychique des employés dans les rapports de travail.
  • qu’en conséquence, il lui incombe de prévenir les conflits de travail et le cas échéant de les résoudre à l’amiable plutôt que par la voie judiciaire. Pour cela, elle nomme une personne de confiance externe et en informe son personnel.
  • qu’en définitive elle rédige cette directive qui a pour but de mettre en place une structure et des procédures pour prévenir et lutter contre toutes formes de comportements abusifs et de harcèlement susceptibles de nuire à la personnalité de quiconque, employé par la Ville de Fribourg.

Art. 2 Définitions

Conflit

Est un conflit toute situation de désaccord susceptible d’engendrer des tensions, ou des ruptures entre deux ou plusieurs employés et d’avoir ainsi une influence négative sur les rapports de travail quelle qu’en soit la cause.

Comportement abusif

Est défini comme abusif tout comportement visant à agresser ou à dénigrer un employé par des actes, des paroles, des gestes, des attitudes ou des écrits de nature à porter atteinte à sa personnalité, à sa dignité ou à son intégrité physique ou psychique.

Harcèlement psychologique ou mobbing

(Tout mobbing constitue un conflit, mais tout conflit ne constitue pas du mobbing)

Le harcèlement psychologique est un enchaînement de propos et/ou d’agissements hostiles, répétés fréquemment pendant une période assez longue, par un ou plusieurs individus cherchant à isoler, à marginaliser, voire à exclure un employé sur son lieu de travail.

Même si chaque acte pris individuellement peut éventuellement être considéré comme supportable, il y a harcèlement psychologique lorsque l’ensemble des agissements constitue une déstabilisation de la personnalité, poussée jusqu’à l’élimination professionnelle de l’employé.

Il n’y a, en revanche, pas harcèlement psychologique en raison de la seule existence d’un conflit dans les relations de travail, d’une mauvaise ambiance, d’invitations pressantes et répétées à se conformer aux obligations résultant des rapports de travail ou encore par le fait qu’un supérieur hiérarchique n’aurait pas satisfait toujours pleinement aux devoirs qui lui incombent à l’égard de ses collaborateurs.

Harcèlement sexuel

Par harcèlement sexuel, on entend tout comportement importun de caractère sexuel ou tout autre comportement fondé sur l’appartenance sexuelle, qui porte atteinte à la dignité de l’employé sur son lieu de travail, en particulier le fait de proférer des menaces, de promettre des avantages, d’imposer des contraintes ou d’exercer des pressions de toute nature sur un employé en vue d’obtenir de lui des faveurs de nature sexuelle.

Art. 3 Personne de confiance

La Ville de Fribourg nomme une personne de confiance. Celle-ci agit sous le sceau de la confidentialité. C’est une personne neutre et impartiale, sans rapport hiérarchique quelconque avec la direction, la ligne ou le personnel.

Art. 4 Engagement de la personne de confiance

Principes de l’engagement

Tous les collaborateurs de la Ville de Fribourg et des Affaires bourgeoisiales, y compris les apprentis, le personnel temporaire et auxiliaire, les stagiaires, de même que les cadres, peuvent faire appel à la personne de confiance afin de s’informer sur la prévention, la gestion des situations conflictuelles, le harcèlement, etc. et lui demander conseil.

S’ils s’estiment victime de comportements abusifs ou de harcèlement, de même que s’ils leur paraissent qu’un autre employé subit de tels actes, ils peuvent saisir la personne de confiance.

La consultation de la personne de confiance est strictement confidentielle. L’employé qui saisit la personne de confiance ne doit pas subir de préjudice du fait de sa démarche.

Modalités de l’engagement

L’engagement de la personne de confiance est soumis aux règles de bases suivantes:

  • Lors du premier contact (appel téléphonique ou message), la personne de confiance agit avec diligence et dans des délais raisonnables en principe dans les 5 jours ouvrables ou en cas d’urgence dans les 24 heures.
  • Tous les entretiens ont lieu dans un endroit neutre, mais en principe pas dans les locaux de l’entreprise ou au domicile de l’appelant.
  • Les entretiens se déroulent en français ou en allemand.
  • La personne de confiance détermine la démarche la plus adaptée en fonction du cas d’espèce.
  • Au besoin, elle propose la mise en place et le déroulement d’une procédure de médiation ou d’une procédure de concertation (coaching).

Art. 5     Information

Sensibilisation de l’ensemble du personnel

L’employeur sensibilise l’ensemble du personnel à la prévention et à la gestion des situations conflictuelles, éventuellement en organisant des séances d’informations en collaboration avec la personne de confiance.

Elle veille à ce que les cadres (supérieurs ou responsables d’équipe) soient vigilants et porteurs de cette prévention au sein de leur équipe.

Information continue

L’existence de cette directive est annoncée à tout nouveau collaborateur lors de son engagement et/ou au plus tard lors de la séance d’informations des nouveaux collaborateurs. Elle est mentionnée sporadiquement dans le cadre de communications ou de publications.

Art. 6 Entrée en vigueur et publication

La présente directive entre en vigueur le 29 août 2017. Elle est publiée dans le recueil des règlements communaux et sur le site Internet de la Ville de Fribourg.

 

Coordonnées de la personne de confiance

Bernard Lauper, Spécialiste en gestion de personnel avec brevet fédéral : b [.] lauper [at] hrtop [.] ch / 079 377 81 67