Un soutien financier pour atténuer les effets du coronavirus

En écho aux mesures d’aide prises par la Confédération et le Canton de Fribourg, le Conseil communal de la Ville de Fribourg proposera au Conseil général de consacrer un montant de 3 millions de francs à l’atténuation des effets non sanitaires de la pandémie de coronavirus. Plusieurs mesures subsidiaires – de type « imprévisibles et urgentes » – figurent au programme, afin de venir en aide, au cas par cas, aux commerçant·e·s et artisan·ne·s locaux·ales, aux acteurs·trices culturel·le·s, aux associations sportives et sociales ainsi qu’aux personnes les plus exposées financièrement. Une cellule de coordination interne a été mise sur pied à cet effet.

Outre des conséquences sanitaires dramatiques, la crise du coronavirus aura de lourdes incidences financières sur l’économie, la culture et le sport, principalement, ainsi que sur les classes de population les plus défavorisées financièrement. Afin de contribuer, de manière subsidiaire, aux efforts consentis aux niveaux national et cantonal, la Ville de Fribourg prévoit un train de mesures d’aide. Le Conseil communal proposera ainsi au Conseil général d’attribuer un montant de 3 millions de francs au soutien des secteurs locaux les plus durement touchés. Afin de recenser les besoins, de définir les modalités d’octroi et de pouvoir dès lors traiter au plus vite et au cas par cas les diverses situations, une cellule de coordination a été mise sur pied, au sein de la Ville. Ses propositions seront soumises à l’approbation des pouvoirs exécutif et législatif communaux.

Parmi les mesures arrêtées par le Conseil communal – de type « imprévisibles et urgentes » – figure, par exemple, le gel de l’ensemble des intérêts sur prêts et des remboursements de prêts octroyés par la Ville à des entreprises. De plus, les paiements aux créanciers sont assurés en poursuivant le traitement rapide des factures reçues. La commune offre également, au cas par cas, des possibilités d’arrangement de paiement à ses débiteurs (contribuables ou autres). Les rappels et les mises en poursuite sont pour leur part momentanément stoppés, y compris pour les baux commerciaux. Concernant les loyers dus par des entreprises ayant cessé leur activité en raison de la situation sanitaire, les Autorités communales prolongent tous les délais de perception des montants relatifs à la location de locaux appartenant à la Ville. Elles encouragent d’ailleurs le secteur privé à en faire de même, dans la mesure du possible.

Subventions versées comme prévu
Au niveau associatif, la Ville garantit à ses partenaires le versement des subventions et autres formes d’aide prévues dans le budget 2020. À noter, aussi, que les émoluments perçus auprès des organisateurs·trices de manifestations annulées seront intégralement remboursés.

Thème