Alt

Bordant le Bourg et les Places, le quartier d'Alt s'est construit entre les voies ferrées, le rempart et le ravin de Montrevers. Ces limites naturelles ont permis de sauvegarder l’unité du style de ce quartier typiquement 1900, au charme provincial et homogène. La Bibliothèque cantonale et universitaire (1910) et le collège Saint-Michel (1582) en sont deux exemples architecturaux d'importance. 

Chaque été depuis 1983 s'y tient le Festival d'arts vivants contemporains Belluard Bollwerk.

    Déchets et ramassage

    Les ordures ménagères sont ramassées deux fois par semaine dans le quartier – soit le lundi et le jeudi. Elles sont à déposer dans les sacs bleus officiels ou les conteneurs munis d’un clip le jour du ramassage avant 06h45.

    Le ramassage du papier et carton a lieu chaque mercredi. Papiers et cartons sont à déposer en paquets ficelés, dans des sacs en papier ou dans les conteneurs normés, le jour du ramassage avant 06h45.

    Les déchets organiques sont ramassés dans les conteneurs normés tous les mardis.

    Les ramassages (ordures, papier/carton, déchets organiques) n’ont pas lieu les jours fériés et chômés. Ils ne sont pas remplacés.

    Le point de récolte se trouve au chemin du Monrevers, sur la place de parc à côté des remparts. Les habitants peuvent y déposer les déchets recyclables tels que verrePETaluminium et fer blanctextiles et huiles usées. Son utilisation est possible de lundi à samedi entre 07h00 et 20h00. Merci de bien trier vos déchets recyclables et de les déposer dans les bons conteneurs.

    Association de quartier
    Conseillères générales et conseillers généraux du quartier
    Image
    Raphaël Fessler

    Conseil général - Le Centre

    2013-2016, 2016 à présent

    Image
    José Uldry

    Conseil général - Membre - UDC

    Depuis 2017

    Histoire du quartier

    Le 9 janvier 1903, le Conseil d’Etat approuve le plan d’aménagement du « quartier d’Alt » considéré alors comme « excentrique », car hors de l’enceinte historique à proprement parler. Le quartier tire son nom d’une vieille famille de Fribourg qui possédait un pré hors des murs de la cité, entre la tour du Blé et le Belluard. Il voit le jour très rapidement sous le nom de Pré d’Alt, entre 1897 et 1907. 

    La création de la voie ferrée constitue la troisième limite du futur quartier d’Alt, la première étant le rempart subsistant entre l’arsenal du Belluard et la porte de Morat, la deuxième le ravin de Montrevers. Une rue empruntant le tracé de l’ancien rempart entre la porte des Etangs et la tour de Villariaz ou d’Aigroz constituera la quatrième limite.